medecine-chinoise.jpg

Le bilan énergétique

En Médecine Chinoise, le bilan énergétique permet d’évaluer l’état de la structure

et du fonctionnement de l’organisme.

Il apporte des indications de nature quantitative et qualitative sur la matière vivante, à la fois sur sa structure, c’est-à-dire sur l’aspect matériel Yin, et sur sa dynamique fonctionnelle, c’est-à-dire sur l’aspect immatériel Yang.

Cette étape du bilan énergétique est indispensable pour adapter la séance qui suivra, et profiter pleinement de cette discipline qui vise à rééquilibrer les énergies.

 

 

Le bilan énergétique se décline en quatre temps :

 

Observation globale :

Cette étape consiste à observer l’allure générale du sujet : la posture corporelle, la couleur et texture du teint,  les yeux et inspecter la langue…

 

Audition olfaction :

En MTC chaque odeur, chaque bruit renseigne sur la qualité des énergies du patient (haleine, acouphènes, bruits intestinaux…)

 

Interrogatoire :

La réalisation du questionnaire permet de récolter des informations sur l’état général du sujet. Ce questionnaire est complété par une série de questions pour établir le bilan énergétique, comme les ressentis de froid ou de chaud, la qualité du sommeil, la qualité de la digestion…

 

Palpation énergétique (point d’acupuncture, pouls chinois) :

L’étape de la palpation énergétique consiste dans un premier temps à palper le pouls chinois.

Dans un second temps la palpation énergétique consiste à palper certains points d’acupuncture appelé points Mu, Shu ou point d’alarme. Ce sont des points ou le Qi des organes concernés se rassemble. Ces points peuvent être sensibles au toucher en cas de déséquilibre sur le méridien concerné. 

 

 

La combinaison de toutes ces étapes va permettre d’établir

le terrain du patient, ses particularités.

Le bilan énergétique constitue le préalable et le fondement de la méthode d’application

afin d’harmoniser les énergies du sujet.

Les séances proposées se pratiquent toujours en complément d'un suivi médical. Les séances sont proposées à des fins non médicales. Elles ne remplacent en aucun cas les soins d’un médecin ou d'un masseur – kinésithérapeute.
Compte tenu de la loi du 30.04.1946, décret 60669 de l'article L.489 et de l'arrêté du 8.10.1996, il ne s'agit nullement de soins médicaux ou de kinésithérapie et les séances sont des techniques complémentaires qui ne substituent en aucun cas à une prestation médicale.